Les Cinq Idéaux du Reïki

Les cinq idéaux du reiki

Une philosophie

Le Reiki, c’est aussi le développement de Soi en apportant un bien-être général à celui qui le pratique. Les idéaux associés à cette technique sont accessibles à tous !

Un idéal est quelque chose que l’on choisit librement et consciemment. Je ne suis obligé à rien. Chacun des idéaux commence par « Juste pour aujourd’hui ».

Juste pour aujourd’hui

Il s’agit de l’idée « ici et maintenant ». Nous vivons tous plus ou moins dans le futur ou le passé en négligeant souvent de vivre le moment présent. Même si nous aider des expériences passées pour éviter des erreurs commises, ou se projeter dans le futur comme technique de création peuvent apporter un bénéfice, vivre constamment dans le passé ou le futur nous empêche de vivre dans le moment présent. Pourtant, le présent est le seul moment où nous pouvons agir et faire quelque chose. En effet, nous ne pouvons plus rien changer aux dernières minutes passées et les prochaines minutes ne sont pas encore arrivées…

Ainsi, en vivant le présent « ici et maintenant », juste pour aujourd’hui, nous avons toute notre attention et notre intention focalisées sur l’activité du moment. Nous pouvons donc nous concentrer sur le projet du moment et le réaliser.

Cinq Idéaux

Les cinq idéaux du reiki

Juste pour aujourd’hui, Je me libère de toute préoccupation.

Juste pour aujourd’hui, Je me libère de toute colère.

Juste pour aujourd’hui, Je rends grâce pour mes nombreuses bénédictions, J’honore mes parents, mes professeurs et mes aïeux.

Juste pour aujourd’hui, Je vis ma vie honnêtement.

Juste pour aujourd’hui, Je respecte la vie autour de moi sous toute forme.

Les préoccupations

Il nous arrive à tous de nous préoccuper de quelque chose. Cependant, la préoccupation amène à gaspiller notre propre énergie et ne résout rien. En décomposant ce mot, « pré » – « occupation », nous pouvons nous rendre compte que nous nous occupons avant le moment venu (pré = avant), et donc trop tôt. La préoccupation devient un frein dans l’accomplissement de nos actions. Au lieu de créer et agir, nous ne faisons que penser à la chose…

Se libérer des préoccupations veut donc dire : lâcher prise. Cela nous semble difficile et pourtant nous avons tous lâché prise à un moment ou un autre et goûté au sentiment de légèreté qui en résulte. Ainsi soulagés, nous sommes en mesure d’agir sur la situation avec tranquillité.

La colère

De notre désir de contrôle inassouvi naît la colère. La perte de contrôle d’une situation nous pousse à nous préoccuper et aboutit à l‘activation de peurs ou souffrances émotionnelles. La colère, venue de ces émotions destructrices, n’apporte rien de positif. Même si il est bon de lui permettre de nous traverser, il est important de l’empêcher de nous affecter car cette énergie négative va attirer d’autres énergies négatives.

Tout d’abord, sentir et reconnaître que la colère commence à monter diminue cette émotion qui perdra en intensité.

Si malgré tout la tension continue de s’accentuer, le plus simple est d’abandonner la situation, le lieu ou le sujet. Pourquoi ne pas aller manifester sa colère en allant marcher ou courir, taper sur un coussin ou même crier afin de se défouler. Cela permet de se libérer de la colère. Et ainsi de ne pas déverser notre agressivité et notre violence sur les personnes qui nous entourent. Peu à peu, nous atteignons un état de sérénité qui va nous aider à comprendre et modifier nos mécanismes, puis simplement nous ne trouverons plus de raison de se mettre en colère.

Les bénédictions

Que nous les connaissions ou pas, les Lois Universelles agissent en permanence. La loi de l’Attraction veut que l’on attire ce qui nous est semblable, les fréquences identiques s’attirent réciproquement. Ce qui veut dire que si nous nous concentrons sur les aspects négatifs de notre vie, nous en attirerons encore un peu plus. Cela fonctionne d’autant si nous nous concentrons sur les aspects positifs : des fréquences identiques s’attirent ! L‘expression de nos intentions peut nous y aider en s’appuyant sur l’Affirmation Positive. Grâce à elle, nous pouvons modifier notre mode de pensée et notre énergie, attirer les personnes et les situations qui sont sur la même longueur d’onde…

Même si nos parents, professeurs ou aïeux ont joué un rôle dans nos décisions, nous seuls sommes pourtant responsables des choix pris, nous sommes créateurs de notre vie. Le respect de l’enseignant veut dire qu’il nous a permis de vivre une expérience de laquelle nous tirons un enseignement. Aussi, pardonner ne doit pas être vu comme une obligation mais comme quelque chose de bénéfique pour nous-mêmes, nous faire du bien à nous-mêmes.

Le processus du pardon comprend deux aspects : le mental et l’émotionnel. La partie mentale avec la compréhension et l’acceptation, et les sentiments engendrés par l’émotionnel.

L’honnêteté

Etre malhonnête envers soi-même et les autres entraîne un sentiment de vulnérabilité car la peur que les autres puissent s’en rendre compte et découvrir qui nous sommes vraiment impliquent cet état. Au contraire, ne plus faire semblant et être honnête apporte un sentiment de liberté : je me montre comme je suis !

A partir du moment où nous n’avons rien à cacher, que nous nous faisons face à nous-mêmes en nous acceptant tel que nous sommes, notre comportement est en harmonie avec notre être intérieur.

Combien de fois avons-nous dit « oui » malgré que nous pensions « non » ? Nous sentions-nous être en harmonie avec nous-mêmes ? Nous avons tous du mal à accepter un « non ». Pour cela, nous éprouvons beaucoup de difficultés à l’exprimer. Nous avons peur de décevoir, perdre l’amour de l’autre… nous essayons de satisfaire leurs attentes. Pourtant, le résultat est l’inverse de ce que nous souhaitions : cela créé une souffrance et nous tombons dans le piège de la victimisation. Ainsi, pour être serein et en harmonie avec soi-même, être honnête est une des clés ! Rester alerte à ma pensée, mon ressenti et mon action : quand je suis en accord avec ces trois éléments, je vis ma vie honnêtement et librement.

Le respect

Evidemment, être conscient de l’équilibre écologique, de l’importance de chaque espèce et l’harmonie entre les différentes formes de vie est une approche valable. Cependant, nous pouvons aller plus loin. Avoir conscience que je suis une vie parmi sept milliards (ou que je suis une parcelle d’Une seule Vie) détermine notre attitude générale.

Le jugement fait partie de notre vie quotidienne et il paraît difficile de ne pas juger. La différence entre juger et donner son opinion réside dans cet exemple : « tel film est mauvais » est un jugement, « Je n’aime pas tel film » est une opinion. Par ailleurs, nous nous jugeons nous-mêmes et en conséquence, nous créons des sentiments de culpabilité. Voir la réalité en face et se voir tel que l’on est permet de s’élever et devenir de meilleures personnes. Juger et se juger n’est qu’une tentative d’imposer son opinion du moment, et n’est pas forcément adéquate, positive ni définitive. Malgré tout, ne pas juger ne veut pas dire tout accepter de manière passive. Nous avons le droit d’avoir nos propres opinions, et de choisir les expériences et les personnes que nous souhaitons vivre et avoir dans notre vie. L’observation impartiale n’implique pas le jugement. En revanche, le jugement mènera toujours à des conclusions incorrectes.

Respecter ces idéaux n’est pas une obligation mais un choix. Chaque fois que je fais du bien autour de moi, je me fais du bien. Chaque fois que je fais du mal autour de moi, je me fais du mal. Et chaque fois où je me fais du bien, je fais du bien autour de moi…

Libre à nous d’alimenter l’égrégore de notre choix ! Nous sommes tous responsables de l’harmonie de notre Etre Intérieur et de l’harmonie avec tout ce qui nous entoure. Prendre le temps de réaliser où nous en sommes dans l’accomplissement de ces idéaux permet d’évoluer sur le chemin de notre Légende Personnelle et vivre pleinement comme nous sommes.

Pour aller plus loin :
L’effet du Reiki sur l’eau
Sortir de nos mécanismes de domination
Amorcer le changement grâce au sourire

Crédit photo : pixabay