Les fractures

Les fractures

Tout le corps est construit autour des os, ils sont ce qu’il y a de plus profond, de plus solide en nous.

Se casser un os indique que nos structures profondes sont touchées et que nous émettons de la résistance. Lorsque la tension n’est pas évacuée, elle peut choisir de s’exprimer par une fracture. Celle-ci nous parle des soucis que nous rencontrons dans notre relation à la vie.

Une histoire de cassures

Plus jeune, j’ai pu expérimenter ce type de douleurs. Dans l’ordre gagnant du quinté, je me suis fêlée la cheville, puis je me suis cassée les orteils, ensuite j’ai eu les doigts cassés pour finir plus tard par une fracture de l’avant-bras. Cette dernière a eu lieu en période de transition lors de mon entrée au collège et que je devais faire face à de nombreux changements. J’avais beaucoup de mal à réaliser cette transition qui bouleversait mes habitudes. La fracture, précisément de l’avant-bras dénotait de mes difficultés à développer des moyens d’action différents qu’impliquait cette phase d’adaptation scolaire.

Des structures profondes mises à mal

Une fracture signifie qu’il y a une cassure dans nos structures intérieures, dans nos croyances, nos habitudes ou notre relation à la vie. Les os représentent ce sur quoi tout repose et le traumatisme vient libérer les tensions que nous avons bloquées. C’est par les os que s’exprime un bouleversement dans nos croyances ou une perturbation dans la façon dont nous voyons la vie. Lorsqu’on se fracture un os, nous pouvons rechercher quels domaines de notre vie se trouvent perturbés, à quels changements nous résistons. L’endroit de la fracture nous donne des précisions sur les aspects de notre vie qui sont mis à l’épreuve, à l’image de ma fracture de l’avant-bras.

Des interrogations

Globalement, le questionnement se situe autour de nos résistances envers un changement de nos structures profondes :

  • Suis-je soumis(e) à un changement auquel je résiste ? (un changement de vie, de comportement, de croyance)
  • Si le traumatisme est situé au niveau des bras, est-ce-que je résiste à une façon d’agir de la part de quelqu’un ou moi-même ?
  • Un événement a-t-il bouleversé ma façon de faire ?
  • Au niveau des jambes, ai-je des difficultés dans une relation ? (de travail, avec un individu)
  • Quel vécu perturbe mes croyances fondamentales ?
  • Quel aspect de mon quotidien est perturbé ?

Comme tous les soucis physiques, les fractures nous parlent de nos soucis intérieurs que nous n’arrivons pas à exprimer autrement. Selon l’endroit qui est touché, elles dénotent des problèmes dans nos relations ou nos actions. Avant tout, elles correspondent à un bouleversement dans nos structures profondes, de notre façon de voir les choses, sur notre quotidien ou nos croyances. Les os représentent la façon dont les choses sont structurés pour nous, nos convictions intérieures et les fractures nous indiquent une perturbation dans notre rapport à la vie, à laquelle nous résistons.

S’interroger sur ces traumatismes permet de comprendre les raisons qui ont mené notre inconscient à les exprimer et connaître la cause profonde de notre tourment, pour nous permettre d’avancer dans la connaissance de soi-même et notre propre fonctionnement.

Pour aller plus loin :
Les latéralités du corps
Pourquoi sourire
La maladie comme moyen d’expression
Se remettre d’une fracture